FORMATION E.T.Y. 2009/2013

yoga et formation etude et transmission du yoga ETY au viniyoga

ÉTUDE ET TRANSMISSION DU YOGA CLAUDE MARÉCHAL
UNE FORMATION E.T.Y. (Etude et Transmission du Yoga) 2009/2013 descriptif ci-dessous

 NOUVELLE FORMATION 2013/2017 (Voir page dédiée)

Notre école a organisé sa première formation à l’enseignement du yoga en 1971. Depuis cette époque, elle représente l’enseignement Viniyoga en Belgique, en France, en Espagne, en Hollande, en Italie, au Portugal, en Suisse et au Québec. Elle a ainsi formé plus de mille enseignants qui transmettent le yoga selon cette tradition.
Un nouveau cycle de quatre années d’étude et de formation à l’enseignement du yoga s’est déroulé en Belgique, France et Suisse de l’automne 2009 à l’automne 2012.
Il a été placé sous la responsabilité de Claude Maréchal, assisté, dans chaque région, par une équipe d’enseignants diplômés de ETY.

LE VINIYOGA :

Le terme “viniyoga” appartient au yoga classique. On le retrouve en effet au sixième aphorisme du troisième livre des Yoga-Sûtra : tasya bhumishu viniyoga (l’application – viniyoga – de cela – tasya –en fonction des niveaux – bhumishu).
Dès le début du troisième livre, Patañjali avait introduit les notions de concentration (dhârana), de méditation (dhyâna), d’intégration (samâdhi) et de démarche (samyama) les reliant.
Samyama consiste à choisir un objet de méditation, à fixer intensément son attention sur celui-ci et à s’exercer avec grande application et régularité. Esprit de recherche et de lâcher-prise doit également caractériser la démarche.
L’exercice du samyama produit une grande clarté en relation à l’objet choisi. Le temps aidant, l’objet de méditation est de mieux en mieux intégré.
C’est directement à la suite de cet enseignement que vient l’aphorisme sur le viniyoga, qui précise que le choix de l’objet de méditation doit se faire avec un grand soin. Au moment de choisir une direction pour la pratique, il importe de réfléchir et de tenir compte des “niveaux”, c’est-à-dire d’un certain nombre de paramètres.
Vers les années 1980, en Inde, le professeur T. Krishnamacharya élargissait la notion de viniyoga en l’appliquant directement à la pratique des asanas et du prânâyâma. Il voulait, à ce moment de l’histoire de son enseignement, insister avec force sur l’importance d’une juste application des techniques psychosomatiques du yoga à chacun, en tenant compte d’un certain nombre de considérations individuelles. On lui doit la formule célèbre : “Ce n’est pas la personne qui doit s’adapter au yoga, mais le yoga qui doit être ajusté à chaque personne.”
Quelques années plus tard, en 1983, naissait la revue Viniyoga et, presque aussitôt après, les divers mouvements d’enseignants et associations nommés d’après ce terme, tout cela à l’instigation de T.K.V. Desikachar, fils et disciple de Krishnamacharya.
Il était en effet de première importance de s’assurer d’une application adéquate du yoga aux adeptes occidentaux, si différents des Indiens, physiquement, culturellement et à bien d’autres égards. Cette idée de prendre en considération, avec beaucoup de soin, toute une série d’éléments avant de donner un enseignement est donc essentielle pour la transmission du yoga en Occident. Sur un plan pratique, le viniyoga consiste à prendre en considération la personne : âge, sexe, santé, constitution, profession, résidence, habitudes de vie, ressources, sensibilité, aspirations, faiblesses, croyances…
Le yoga a commencé à se développer en Europe vers les années 1970. D’emblée il y eut un réel engouement pour cette vision du monde venue de l’Orient . Bien des choses se sont passées depuis. Maintenant, le moment est venu pour les Occidentaux qui ont étudié et assimilé les principes du yoga de faire leur travail de façon correcte, honnête, responsable et autonome.
Dans l’esprit, s’il reste profondément reconnaissant envers ses sources, le viniyoga est indépendant de toute autorité, d’où qu’elle vienne.
Comme le disait le professeur Krishnamacharya lui-même, il y a plus de trente ans déjà, les enseignants de yoga devraient réexaminer leur pratique et leur étude du yoga de façon régulière et corriger leurs erreurs paisiblement et sans vanité. Ils devraient également produire de bons textes tout en respectant la tradition vivante du yoga (yoga sampradaya).
C’est ce que le mot viniyoga signifie vraiment le mieux aujourd’hui.

A QUI S’ADRESSENT CES FORMATIONS ?

Le cycle s’adresse à deux catégories de pratiquants et de motivations.

  1. Développement personnel : Les personnes qui souhaitent approfondir leurs connaissances et améliorer la qualité de leur pratique personnelle mais qui sans pour autant avoir l’intention de transmettre le yoga, participent aux différentes journées, week-ends et stages proposés sans aucune obligation de faire les devoirs et exercices pédagogiques.
  1. Préparation à l’enseignement : Les personnes dont l’objectif est de se préparer à l’enseignement du yoga, suivront le programme complet. Ceci implique une présence active et régulière aux journées et week-ends, une semaine de stage d’été par année de formation, la participation à deux stages d’observation sur l’ensemble du cycle de quatre années et un suivi individuel pendant la durée de la formation.

Des travaux personnels (préparations de séances, réflexions sur l’enseignement théorique), des exercices pédagogiques et un examen final complètent cette formation qui prépare à l’enseignement du yoga selon l’esprit du « viniyoga ».
Un certificat d’aptitude à l’enseignement du yoga est décerné par l’école, au terme de la quatrième année, à ceux qui ont satisfait à ces exigences.

PROGRAMME DES QUATRE ANNÉES :

  1. Les éléments de base du yoga et l’approche particulière du viniyoga.
  2. Les fondements de la pratique des techniques (âsana, prânâyâma et mudrâ).
  3. La présentation et l’analyse des asanas et mudrâ de base (tableau A comportant l’étude détaillée de 50 techniques).
  4. La présentation et l’analyse des prânâyâma de base et la modalité de leurs applications.
  5. L’étude détaillée des deux premiers livres des Yoga-Sûtra de Patañjali et les neuf premiers aphorismes du troisième livre.
  6. Les règles pédagogiques pour la transmission du yoga en groupe et les instructions pour l’enseignement du yoga en leçons individuelles.
  7. Des exercices de préparation de séquences collectives et d’applications individuelles (méthodologie et didactique).
  8. Des éléments d’anatomie du système moteur et de physiologie générale et appliquée au yoga (à partir de la troisième année de formation).

En 1958, Claude Maréchal, à l’aide de livres, s’initie à la pratique du yoga. .En 1963, après ses études, il est chargé des cours d’initiation sportive à l’Institut Supérieur d’Éducation Physique de l’Université de Liège. En 1966, parallèlement à sa fonction à l’université, il commence l’enseignement du yoga. Il se rend en Inde en 1969 et y rencontre TKV Desikachar qui l’accepte comme élève. Il se consacre alors entièrement au yoga et, entre 1969 et 2003, il fait quarante séjours de plusieurs semaines à Madras pour approfondir ses connaissances. Il dirige les écoles de formation ETY et assure la responsabilité de la formation d’enseignants de yoga-viniyoga dans différents pays. Il est l’éditeur de la revue Viniyoga. Les formateurs régionaux sont tous des enseignants expérimentés formés par l’école ETY. Ils ont été choisis pour assurer cette tâche de formateur en fonction de leurs connaissances et de leur savoir-faire pédagogique.

FORMATEUR VINIYOGA RÉGIONAL :

– DESSOLIES Pierre – 26 rue Ste Geneviève – 51100 REIMS
Tel 06 83 08 33 50 Mail : [email protected]

ADRESSE ADMINISTRATIVE

FORMATION VINIYOGA
Viniyoga asbl
20, rue Gaston Grégoire
4540                      AMAY

BELGIUM

L’école E.T.Y.. est reconnue et enregistrée en France en tant qu’organisme de formation.

FRAIS DE PARTICIPATION

Les frais de participation de la première année sont les suivants :
1.un droit d’inscription de 80 € à l’école de formation, donnant droit aux différents documents pédagogiques et à l’abonnement à la revue Viniyoga ;
2.les honoraires des journées, week-ends et leçons individuelles. Ils seront communiqués directement par votre formateur régional ;
3.les honoraires du week-end et du stage d’été, animé par Claude Maréchal. Ils sont respectivement de 140 € et 350 € ;
4.des frais d’hébergement et de repas selon les options choisies dans les différents lieux de stage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *